Jean Charest nomme l’ombre d’Alliance Quebec au Conseil de la langue française !

Ligue québécoise contre
la francophobie canadienne

Porte-parole :  Gilles Rhéaume
bienvenue62@hotmail.com
http://sos101.unblog.fr

Le 3 février 2008 (08:30 h.)

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Pour publication immédiate

 
 »Nomination douteuse au Conseil supérieur de la langue française »

Déclaration du porte-parole de la Ligue suite aux nominations récentes, par le conseil des ministres du Québec, au Conseil supérieur de la langue française :

 »Jeudi le 31 janvier dernier, le gouvernement Charest a procédé à des nominations au Conseil supérieur de la langue française.  Parmi celles-ci, celle de madame Sylvia Martin-Laforge, directrice générale du Quebec community group’s network, inquiète sérieusement la LQCFC. Et ce, pour trois raisons : 1-Ce groupe est le successeur d’Alliance Quebec; 2-Madame Martin-Laforge a oeuvré pendant des années au Bureau du Conseil privé à Ottawa; 3- Madame Martin-Laforge a fait dans le passé des déclarations troublantes relativement à la place de l’anglais au Québec.

1-Le Quebec community groups’ network, financé par Ottawa, à la hauteur de 2,7 millions par année, est le successeur direct d’Alliance Quebec de sinistre mémoire.  Or le Conseil supérieur de la langue française  »a pour mission de conseiller le ministre responsable de l’application de la Charte de la langue française sur toute question relative à la langue française au Québec. » Comment peut-on à la fois devoir faire progresser la place du français au Québec et donner plus de visibilité à l’anglais ?  Cette nomination paradoxale voire contradictoire n’a aucun sens !
 
2-Quelles furent les fonctions et les responsabilités au Bureau du Conseil privé à Ottawa de la nouvelle membre du CSLF et quels furent les dossiers qu’elle a eu à gérer ? Cette haute instance fédérale, la LQCFC ne veut pas l’ignorer,  fut le berceau et le foyer du scandale des commandites… 
 
3-Certaines convictions de Mme Martin-Laforge interpellent ceux et celles qui ont à coeur les intérêts du fait français, voici certaines de ses déclarations publiques :
 
- »Le Québec accommode tous les groupes ethniques sauf les anglophones » (27-08-07)

 
-Sur l’abolition par Ottawa du programme d’assistance financière aux contestations judiciaires de la Loi 101 :  « Had the government consulted the QCGN or any member of its organization prior to the cancellation of the program, the government would have realized that it has monumental impacts for the advancement of rights of English-speaking minorities in Quebec. »  (12-06-07)


La LQCFC se demande comment agira Mme Martin-Laforge lorsque le QCGN ou un de ses groupes affiliés voudra contester devant les tribunaux une politique linguistique du Québec visant à conforter la place du français dans notre société ? 


Selon nous, la directrice générale du successeur d’Alliance Quebec n’a pas sa place au CSLF.  Cette nomination est de la pure provocation ! »

 

-30_

 

Publié dans : Non classé |le 3 février, 2008 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Bessoncourt Autrement |
jpchauvin |
COLLECTIF AUTRE MONDE Magny... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ismailawane2008
| Régis Frey
| Blog politique soutenant "d...